Temples mégalithique de Mnajdra

(3600-2500 av. J.-C.) Mnajdra est un complexe de temples mégalithique situé sur l'île de Malte. Construit au IVe millénaire av. J.-C., Mnajdra fait partie des sites religieux les plus anciens sur Terre.

Localisation
Mnajdra est situé près de la ville de Qrendi, à 500 m du site d'Ħaġar Qim, près de la rive sud de l'île de Malte. Le site s'élève à 200 m de la mer Méditerranée, au-dessus des falaise, l'îlot de Filfla visible à 5 km au large.

Mnajdra est bâti en calcaire corallin, plus dur que le calcaire globigerin du site de Ħaġar Qim tout proche. Les temples sont principalement composés de corbeaux et de pierres plus petites, et de colonne et linteaux faisant usage de grandes dalles de calcaire.
Le plan en trèfle de Mnajdra est plus régulier que celui de Ħaġar Qim et semble rappeler le temple antérieur de Ġgantija. La structure préhistorique consiste en trois temples joints, mais pas connectés : les temples supérieur, moyen et inférieur.

Le temple supérieur est la plus vieille structure du complexe de Mnajdra complex et date de l'époque de Ġgantija (3600-3200 av. J.-C.). C'est un bâtiment à trois absides, dont l'entrée est formée par un trou découpé dans une grande dalle de calcaire verticale, un type de construction typique des autres entrées mégalithiques de Malte. Le temple semble avoir possédé à l'origine un plafond voûté, mais seule la base de celui-ci est toujours en place au sommet des murs. Les piliers sont décorés de trous percés en rangées horizontales sur leur surface interne.

Le temple moyen est construit à la fin de l'époque de Tarxien (3150–2500 av. J.-C.) et est la structure la plus récente. Il est constitué de dalles surmontées de pierres horizontales.

Le temple inférieur, bâti au début de l'époque de Tarxien, est la structure la mieux conservée et la plus impressionnante. Elle possède une avant-cour contenant des bancs de pierre, un passage d'entrée recouvert de dalles horizontales et les restes d'un possible toit en dôme. Le temple est décoré de gravures en spirales et d'indentations, et percé de fenêtres, certaines donnant sur des pièces plus petites et une dernière sur un ensemble de pierres.

Fonction
Le temple inférieur est aligné astronomiquement et pourrait avoir servi de site d'observation astronomique ou de calendrier. Aux équinoxes, la lumière du soleil passe par l'entrée principale et éclaire l'axe du temple. Aux solstices, elle illumine les bords des mégalithes à la droite et à la gauche de cette entrée.

Parmi les objets trouvés sur le site, des couteaux sacrificiels en silex et des trous permettant de faire passer des cordes semblent indiquer un possible usage pour des sacrifices d'animaux (des os de divers animaux ont été découverts sur le site). Les structures ne servaient pas de tombes, aucun reste humain n'y ayant été découvert. Les temples possèdent du mobilier, comme des bancs et des tables de pierre. Certains objets découverts suggèrent que les temples pourraient avoir eu une fonction religieuse, peut-être pour soigner les maladies ou encourager la fertilité.

Historique
Les excavations des temples de Mnajdra débutent sous la direction de J.G. Vance en 1840, un an après la découverte de Ħaġar Qim . In 1871, James Fergusson dessine le premier plan de la structure mégalithique. Ce plan est assez imprécis et en 1901, Albert Mayr réalise le premier plan précis sur la base de ses découvertes En 1910, Thomas Ashby réalise d'autres fouilles, permettant la collection d'un important matériel archéologique. De nouvelles excavations sont réalisées en décembre 1949, pendant lesquelles sont découverts deux petites statues, deux grands bols, des outils et une grand pierre ronde, probablement utilisée pour déplacer les pierres du temples. John Davies Evans entreprend d'autres fouilles en 1954.

En 1992, avec les temples de Ħaġar Qim, Skorba, Ta' Ħaġrat et Tarxien, Mnajdra est inscrit au Patrimoine mondial par l'UNESCO ; ces cinq sites rejoignent Ġgantija et l'hypogée de Ħal Saflieni, inscrits en 1980.

Le site est répertorié sur la liste des édifices en dangers du Fonds mondial pour les monuments en 1998, 2000 et 2002. Depuis 2009, le site est protégé par une tente qui le recouvre. En 2011, le site est protégé par le gouvernement maltais.
Introduites en 2008, les faces nationales des pièces en euro de Malte de 1, 2 et 5 cents représentent l'autel du temple de Mnajdra.


Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source de base : Wikipedia soumis à évolution intéractive.
Proposer une modification ou un complément d'information ? suivez notre formulaire : (en cours)

Back to top