La Pyramide de Mykérinos

La pyramide de Mykérinos est la plus petite des trois grandes pyramides du plateau de Gizeh. Ce complexe funéraire de Mykérinos est le troisième et dernier grand chantier royal édifié à Gizeh à la IVe dynastie.

La pyramide de Mykérinos est la plus petite des trois grandes pyramides du plateau de Gizeh. Elle s'élève à la hauteur de 63 mètres à l'extrémité Sud du plateau, ne représentant qu'un dixième du volume de la plus grande, la pyramide de Khéops. Dominant un complexe composé de deux temples reliés par une chaussée et de trois pyramides satellites, elle est de type à faces lisses et fut élevée sous la IVe dynastie durant l'Ancien Empire pour le pharaon Mykérinos. De nombreux signes d'inachèvement montrent que la mort du souverain intervint au cours de l'édification du monument.

Le complexe funéraire

Le complexe funéraire de Mykérinos est le troisième et dernier grand chantier royal édifié à Gizeh à la IVe dynastie.

L'ensemble présente un plan régulier alignant les différents éléments constitutifs du complexe pyramidal égyptien avec le temple du culte du roi défunt situé contre la face est de la pyramide, relié à un temple bas ou temple de la vallée, par une longue chaussée de plus de six cents mètres de longueur. Cette chaussée autrefois couverte est ici parfaitement droite au contraire des exemples des chaussées des pyramides de Khéops et de Khéphren qui présentent elles une déviation des axes principaux de leurs complexes monumentaux.

Tout autour du monument royal de Mykérinos se trouvent des nécropoles et d'autres tombes princières ou de reines venant compléter et accompagner la tombe du roi dont le culte fut maintenu tout au long de l'Ancien Empire.

Outre les trois pyramides de reines bâties sur le flanc sud de la pyramide du roi, on trouve au sud-est du temple funéraire une nécropole des prêtres du culte du roi, installée dans la carrière qui servit pour la construction des monuments. Une seconde nécropole est installée au nord de la chaussée dominée par la tombe de la reine Khentkaous Ire, parente de Mykérinos, qui est parfois qualifiée de Quatrième Pyramide de Gizeh. Devant ce tombeau, une chaussée jouxtée par une ville de prêtres est reliée au port débarcadère situé en contrebas du temple de la vallée de Mykérinos.

La pyramide

La base de la pyramide est un carré presque régulier de 104,6 mètres de côté. L'angle d'inclinaison des faces est ici de 51°20' portant l'élévation du monument initialement à près de 65 mètres de hauteur.

Comme pour la pyramide de Khéphren, le sol du site étant irrégulier, les architectes ont dû réajuster l'ensemble grâce à d'énormes blocs de pierre afin de préparer l'édification de la pyramide. Pour y parvenir les tailleurs de pierre entamèrent le plateau calcaire choisi pour l'édification du complexe sur sa partie occidentale, débitant de manière régulière et systématique de grands monolithes. Ces derniers ont été ramenés à l'endroit nécessaire à l'est et au sud du périmètre du monument, non loin du lieu même de leur extraction. Retaillés et réajustés, ils constituent un rehaussement du sol venant rattraper le niveau des fondations sur lequel la pyramide s'éleva. Le même procédé sera utilisé pour édifier le temple haut de la pyramide ainsi que le corridor menant à la chaussée qui reliait l'ensemble à la vallée. Ce travail est considérable et démontre assez bien l'énormité du chantier alors engagé.

La pyramide elle-même est constituée de gros blocs taillés dans un calcaire local extrait des carrières environnantes. Ajustés en assises régulières ils forment des gradins sur lesquels prennent appuis les blocs du parement.

À l'origine la pyramide était recouverte d'un parement de granite rouge d'Assouan pour les seize premières assises depuis sa base, soit sur plus de vingt mètres de hauteur, puis de calcaire jusqu'au pyramidion qui a disparu et dont on ne sait s’il était initialement en calcaire ou en granite. Il ne reste rien aujourd'hui du revêtement excepté les premières assises couvertes de granite, l'exploitation par les carriers du Moyen Âge des monuments pharaoniques se concentrant sur les matériaux de choix qu'étaient le calcaire fin de Tourah.

C'est de cette époque également que date la grande saignée qui éventre la face nord de la pyramide. Le sultan mamelouk Osman Bey, à la recherche de l'accès de la pyramide, en ordonna la percée au XIIe siècle. Ses miniers se basant sur leur expérience acquise sur les deux grandes pyramides voisines, attaquèrent immédiatement la face nord à une hauteur d'une vingtaine de mètres dans le parement de la pyramide espérant y découvrir l'entrée du monument. N'y trouvant rien ils poursuivirent leur chantier en prolongeant la brèche. Bien que cette destruction soit irrémédiable et défigure la face nord du monument, elle permet toutefois d'en étudier la constitution interne, révélant que la pyramide avait été conçue d'abord comme une pyramide à six ou sept degrés, dont trois sont actuellement visibles, puis achevée en pyramide à face lisse par le comblement des gradins avec des assises successives recouvertes par le parement de la pyramide lui conférant ainsi son aspect de pyramide à faces lisses.

Au XIXe siècle les explorateurs Caviglia et Vyse à la recherche également de l'entrée de la pyramide, poursuivront ce même raisonnement et donc le même chemin que les mamelouks en creusant un puits profond dans le cœur de la maçonnerie espérant mettre au jour les pièces intérieures de la pyramide sans plus de résultats. Caviglia n'hésita pas alors à faire sauter les premières assises du monument et à y creuser un tunnel. C'est à la même époque que le parement de granite a commencé à être démonté sous l'ordre de Méhémet Ali qui l'utilisa pour la construction de l'arsenal d'Alexandrie.

L'accès à l'infrastructure de la pyramide ne fut finalement découvert qu'en 1837 par Vyse à quatre mètres du sol presque l'aplomb de la tranchée du Moyen Âge non loin des travaux quelque peu excessifs de ses prédécesseurs.


Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source de base : Wikipedia soumis à évolution intéractive.
Proposer une modification ou un complément d'information ? suivez notre formulaire : (en cours)

Back to top