Très ancien Temple de Chavin

Bâtiment de pierre le plus ancien au Pérou, son architecture est extraordinairement avancée. Il reste encore une énigme, par la stylisation épurée et l'aspect de ses figures, sans égal en Amérique.

Le temple de Chavin a ébloui les chroniqueurs et reste encore aujourd'hui un motif d'étonnement, par la stylisation épurée et l'aspect de ses figures, sans égal en Amérique. Bien qu'étant le bâtiment de pierre le plus ancien au Pérou, son architecture est extraordinairement avancée.

Le temple est construit sur de grandes plates-formes superposées qui ont résisté aux siècles. Lorsque les espagnols investirent le territoire au XVIe siècle, cela faisait déjà pas loin de mille ans que les lieux étaient abandonnés et silencieux.

Le bâtiment compte sur un système de ventilation, tant vertical comme horizontal, tellement efficace qu'on dit qu'ils fournissent encore de l'air frais aux pièces intérieures. Les énormes blocs de granit qui forment les parois ont dû être apportés depuis d'autres lieux, parce qu'il n'existe pas dans la région de pierres de cette classe. Il faut donc supposer l'énorme travail et la grande quantité de gens qu'ils ont dû mettre en mouvement pour effectuer cette oeuvre.

A l'intérieur il y a une série de sombres galeries qui rappellent les couloirs égyptiens avec des canaux de ventilation qui servaient en même temps à amplifier des sons et voix. C'est là que les prêtres dirigeants pouvaient élaborer leurs rites. Les canaux convergeaient au coeur du temple jusqu'à la salle principale où se trouve un énorme bloc de granit à la forme d'un poignard que les archéologues appellent "lance monolithique", sur lequel est gravé un personnage anthropomorphe, avec des griffes aux mains et aux pieds, des serpents en guise de cheveux et une face de félin en attitude d'attaque.

Dans la partie supérieure du manche, on remarque un récipient dont part un canal jusqu'à la bouche du félin, qui servait selon les archéologues de Chavin, pour des sacrifices humains.

Le nouveau temple, construit entre 500 et 200 av. J.-C., contient aussi de nombreuses sculptures et est plus massif. Un escalier mène à un palier ayant une cour étroite. Des passages cachés et des plateformes permettaient aux prêtres d'apparaître miraculeusement au-dessus de leur assistance. Le site fait partie de la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.


Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source de base : Wikipedia soumis à évolution intéractive.
Proposer une modification ou un complément d'information ? suivez notre formulaire : (en cours)

Back to top