Vilcabamba royaume perdu Inca

Ce royaume, située au nord du Cuzco, fut le refuge de Manco Inca après la grande rébellion de 1536. Couverte d'une végétation luxuriante, elle offrait un refuge idéal à l'inca rebelle.

Vilcabamba, (Willkapampa en Aymara, Quechua ou Espíritu Pampa) est le « royaume perdu des Incas » et fut le dernier refuge des Incas.

Ce royaume, correspondant à l'actuelle province située au nord du Cuzco, fut le refuge de Manco Inca après la grande rébellion de 1536. Cette région accidentée et couverte d'une végétation luxuriante offrait un refuge idéal à l'Inca rebelle. Dans la cité de Vilcabamba, entouré de ses proches, il tenta de reconstituer une cour impériale et un État reproduisant l'organisation du Cuzco d'avant la conquête.

Durant les trente-six années de subsistance de ce petit royaume, le Pérou ne connut pas la paix civile. Aux luttes entre Espagnols s'additionnèrent les raids incas et les soulèvements orchestrés par les Incas résistants.

Quel qu'ait été le véritable pouvoir des Incas rebelles et leur implication dans les troubles du pays, les Espagnols organisèrent une ultime expédition dans Vilcabamba en 1572. Ceux-ci ne rencontrèrent aucune opposition à leur progression. Ils capturèrent ainsi le dernier Inca régnant : Tupac Amaru. Bien que disposé à parlementer avec le pouvoir colonial, il fut exécuté en public sur la place d'armes de Cuzco, devant une foule en larmes.

On ignore la réelle position géographique et l'étendue du royaume de Vilcabamba. Cependant, concernant sa capitale, les archéologues s'orientent vers le site de Choquequirao au Pérou.


Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source de base : Wikipedia soumis à évolution intéractive.
Proposer une modification ou un complément d'information ? suivez notre formulaire : (en cours)

Back to top