Cité Maya de Palenque

Palenque est la cité la plus impressionnante de la culture Maya. Elle se situe au Mexique, près du fleuve Usumacinta. Palenque a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en 1987.

Palenque est une cité maya qui se situe dans l’État mexicain du Chiapas, près du fleuve Usumacinta. C’est l’un des sites les plus impressionnants de cette culture. Comparée aux autres cités mayas, elle est de taille moyenne : bien plus petite que Tikal ou Copán, elle se distingue néanmoins par son patrimoine architectural et sculptural.

La zone découverte jusqu’en 2005 représente 2,5 km² mais on estime avoir exploré moins de 10 % de la superficie totale de la cité. Il reste encore plus de mille structures couvertes par la forêt. En 1981, le site de Palenque fut désigné parc national. Il a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en 1987.

Palenque est l’un des sites les plus riches du sud du Mexique, à la limite de la péninsule du Yucatán. Parmi les constructions accessibles, on peut noter :

    la Pyramide des inscriptions ;
    le Palais. Figurant jadis parmi les plus beaux édifices de la période maya classique, le palais de Palenque était à l'état de ruines recouvertes de végétation quand il fut photographié par l'explorateur Alfred Maudslay, il y a plus d'un siècle.
    le Temple de la Croix ;
    le Temple de la Croix feuillue ;
    le Temple du soleil ;
    le jeu de pelote ;
    le Groupe nord.

L'architecture présente une variante occidentale du style maya.

Histoire du Palenque maya
Les informations disponibles sont le fruit des recherches archéologiques passées et présentes. En effet de nouvelles données sont portées à notre connaissance de manière continue, ce qui peut constamment faire évoluer les hypothèses établies. Les informations présentées dans cet article reprennent la perspective acceptée au début du XXIe siècle sur Palenque.

On estime que les Mayas fondent Lakam Ha au Préclassique vers 100 av. J.-C.. C’est alors un petit village principalement agricole, entouré de nombreuses sources et cours d’eau. Cette région fertile, bénéficiant d'une température moyenne de 26 °C et des précipitations les plus importantes du Mexique (moyenne annuelle 2 156 mm), permet probablement une agriculture dont les fruits dépassent les besoins des habitants, qui peuvent alors en faire le commerce. Les inscriptions indiquent que la ville proprement dite, naît au Ve siècle, sous l'égide de son premier Seigneur, K'uk B'alam (431).

La population augmente au cours du Classique ancien pour devenir une ville puis la capitale de la région de B'akaal. Parmi les structures découvertes, la plus ancienne est construite vers l’an 600.

B'akaal est un centre important de la civilisation maya entre le Ve et IXe siècles. Pendant cette période se succèdent épisodes glorieux et catastrophiques, alliances et guerres. À plus d’une occasion, B'akaal s’allie avec Tikal, l’autre grande cité maya de l’époque, et ce surtout dans le but de limiter l’expansion de la belliqueuse cité de Calakmul, aussi connue sous le nom de « Royaume du serpent ». Calakmul est vainqueur à deux reprises, en 599 et en 611.

Les seigneurs de B'akaal proclamaient que leur lignée remontait à un passé fort lointain. Certains allaient même jusqu’à se vanter du fait qu’elle datait de la création du monde qui, dans la mythologie maya, est située en l’an 3114 av. J.-C..


Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source de base : Wikipedia soumis à évolution intéractive.
Proposer une modification ou un complément d'information ? suivez notre formulaire : (en cours)

Back to top