Cité antique maya de Uxmal

Uxmal est une antique cité maya de la période classique. Elle est située dans l'État mexicain du Yucatán. Uxmal a maintenu son apogée pendant quelque cent cinquante ans, d'environ 800 à 950 ap. J.-C.

Uxmal est une antique cité maya de la période classique. Uxmal est située dans l'État mexicain du Yucatán, à 78 km au sud de Mérida, et à 15 km au sud-est de Muná.

Le nom d'Uxmal (prononcer « Ouchmal ») vient d'un mot maya yucatèque qui signifierait «Trois-fois-construites». Son essor, son apogée et son déclin couvrent une période assez brève aux IXe – Xe siècles. Gouvernée par des dirigeants compétents et stimulée par une alliance de courte durée avec Chichen Itza, Uxmal a maintenu son apogée pendant quelque cent cinquante ans, d'environ 800 à 950 ap. J.-C.
L'architecture d'Uxmal est typique du style Puuc, caractérisé par des façades au niveau inférieur très dépouillé et au niveau supérieur plus travaillé.
Les principaux édifices du site sont :
    la pyramide du Devin ou du Magicien ;
    le quadrilatère des Nonnes ;
    le palais du Gouverneur ;
    la maison des Tortues dédiée au dieu de la pluie Chac.

Histoire antique
L'état des ruines d'Uxmal, soigneusement restaurées et entretenues à l'intention des touristes, peut donner l'impression fallacieuse que le site est bien connu. Reconstruire l'histoire d'Uxmal est en fait une entreprise délicate : on ne dispose que de sources ethno-historiques qu'il faut interpréter avec prudence et de données archéologiques insuffisantes.

Traditionnellement, Uxmal est associé au groupe maya des Xiu. S'il faut en croire un arbre généalogique que les Xiu rédigèrent en 1557 à l'intention de la couronne espagnole pour prouver l'ancienneté de leur lignage, leur ancêtre Hun Uitzil Chac Tutul Xiu aurait été le fondateur d'Uxmal. On retrouve également son nom cité dans les Livres de chilam Balam, à la tête des Xiu qui se seraient établis à Uxmal au cours du Katun 2 Ajaw (que l'on identifie à l'an 751 de notre ère. Les Xiu auraient régné sur la cité jusqu'au Katun 10 Ajaw (928). L'archéologie ne nous a livré que le nom d'un seul souverain d'Uxmal, Chan Chaak K'ak'nal Ajaw, également connu dans la littérature archéologique sous le nom de Seigneur Chac, qui a construit quelques-uns des plus grands monuments d'Uxmal entre 895 et 907, notamment le Quadrilatère des Nonnes et le Palais du Gouverneur. Le glyphe de son nom apparaît dans une inscription de la cité voisine de Kabah. Il est représenté en tenue guerrière sur la célèbre Stèle 14, foulant aux pieds deux captifs nus. Il existe diverses indications d'interaction entre Uxmal et Chichen Itza. Le nom d'un souverain de cette dernière cité, Kakupacal, apparaît à Uxmal. La découverte des ruines d'un temple rond, qui rappelle le Caracol de Chichen Itza, va dans le même sens.

Bien que la chronologie reste floue, ces données permettent d'esquisser une histoire d'Uxmal. La région est restée longtemps peu peuplée, malgré la fertilité du sol de la vallée de Santa Elena : les cénotes y sont moins nombreux qu'ailleurs dans le Yucatan et l'eau est rare. La situation change au VIIIe siècle grâce à un progrès technique : la construction de chultuns, des citernes souterraines où l'on peut stocker l'eau. Uxmal n'est d'abord qu'un centre Puuc parmi d'autres qui connaissent une importante croissance par immigration. Des chroniques maya postérieures de plusieurs siècles nous racontent l'arrivée des Xiu en provenance du sud. Leur origine exacte demeure un sujet de discussion. Uxmal s'affirme à la fin du IXe siècle et devient le centre d'un état régional, sans doute avec l'appui de Chichen Itzá, sous le règne de Chaak K'ak'nal Ajaw. Une intense activité architecturale à Uxmal coïncide avec une diminution de cette activité dans les petits centres environnants, comme Oxkintok. La splendeur d'Uxmal fut éphémère : au milieu du Xe siècle, plus aucun monument d'importance n'est édifié. Le mur d'enceinte construit autour du centre de la cité semble indiquer que les habitants d'Uxmal aient éprouvé le besoin de se protéger. Il se peut que les Itzaj aient conquis Uxmal. La céramique Cehpech fait place à la céramique Sotuta, caractéristique de Chichen Itza. Une période de sécheresse intense constitue l'autre hypothèse pour expliquer le déclin de la cité.

Après la conquête espagnole du Yucatan (durant laquelle les Xiu s'allièrent avec les Espagnols), les premiers documents établis par les conquérants suggèrent qu'Uxmal, vers 1550, était toujours un centre d'une certaine importance, mais aucune cité espagnole n'y fut fondée et Uxmal fut bientôt abandonnée.


Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source de base : Wikipedia soumis à évolution intéractive.
Proposer une modification ou un complément d'information ? suivez notre formulaire : (en cours)

Back to top