La ville antique de Qadesh

Tel Qadesh est un tel situé sur le site de la ville antique de Qadesh. Il se trouve en Haute Galilée sur les terres du kibboutz Malkiya en Israël à la frontière avec le Liban. Deux sites dont un sanctuaire romain.

Le site archéologique se situe à 4 km du carrefour Yesha, à l'ouest du fort Koah (Metsoudat Koah). Il se divise en deux :

    Tel Qadesh, au sud-ouest de la route
    un sanctuaire romain, au nord-est de la route

Qadesh est décrite comme une forteresse du territoire de la tribu de Nephthali, une ville refuge1 consacrée aux lévites descendants de Gerson. La ville est désignée par le nom Qadesh en Galilée dans la montagne de Nephtali pour la distinguer de

    Qadesh de Nephtali, à l'est de Poriya, dans la vallée de Yavnéel (sud-ouest du lac de Tibériade)
    Qadesh d'Issacar, à proximité de Megiddo

Selon le Livre des Rois, la ville fut envahie par Teglath-Phalasar III en 733 av. J.-C.

    « Au temps de Pékah, roi d'Israël, Tiglat-Pilésser, roi d'Assyrie, survint et conquit Iyyôn, Abel-Beth-Maakha, Yanoah, Kédech, Hatzor, Galaad, la Galilée, tout le pays de Nephtali, et en déporta les habitants en Assyrie. »3

En 259 av. J.-C., Qadesh est mentionnée par Zénon de Caunos, un marchand égyptien d'origine grecque.

Des fouilles ont été menées en 1953 par Yohanan Aharoni. Elles ont permis de dégager des couches de l'époque cananéenne. Dans les années 1999-2006, des fouilles archéologiques ont été menées par les universités du Michigan et du Minnesota.

Le sanctuaire romain a été fouillé entre 1976 et 1984. Grâce à plusieurs inscriptions grecques, on sait qu'il était dédié à Baalshamin, un des principaux dieux des habitants de Syrie à l'époque romaine (comme on pouvait le voir à Palmyre). Le résultat des fouilles indique que le sanctuaire a été construit en 117 et détruit par un tremblement de terre en 363.


Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source de base : Wikipedia soumis à évolution intéractive.
Proposer une modification ou un complément d'information ? suivez notre formulaire : (en cours)

Back to top