La cité Indus d'Harappa

Harappa (2600–1900 av. J.-C.) est une cité de la civilisation de la vallée de l'Indus situé dans la province du Pendjab, au Pakistan. Le site couvre les ruines d'une ville fortifiée de l'âge du bronze, plus de 100ha !

Harappa (Urdu: ہڑپہ, Hindi: हड़प्पा) est un site archéologique situé dans la province du Pendjab, au Pakistan, à environ 20 km à l'ouest de Sahiwal.
Le site doit son nom à la ville située à 5 km. Installée à proximité de l'ancien cours de la rivière Ravi et station de chemin de fer sur la ligne héritée de la période du Raj britannique, la ville actuelle a une population de 15 000 habitants.
Le site couvre les ruines d'une ville fortifiée de l'âge du bronze importante, faisant partie de la culture du cimetière H de la civilisation de la vallée de l'Indus.

La cité aurait compté jusqu'à 40 000 habitants et occupé une surface de 100 ha à son apogée (vers 2600–1900 av. J.-C.), ce qui en aurait fait une des plus grandes de l'époque.
Par convention archéologique qui consiste à donner à une civilisation inconnue le nom du premier site de fouilles, la civilisation de la vallée de l'Indus est aussi appelée civilisation harappéenne.

La civilisation de la vallée de l'Indus, connue également sous le nom de civilisation harappéenne, trouve probablement ses origines dans la culture de Mehrgarh, 6000 ans av. J.-C.
Ses deux villes les plus importantes, Mohenjo-daro et Harappa, ont émergé vers 2600 av. J.-C., le long de la vallée de l'Indus, au Pendjab et au Sind.

Leur civilisation disposait d'un système d'écriture, de centres urbains, d'une organisation sociale et d'un système économique. Elle a été redécouverte à partir de 1920, après les fouilles de Mohenjo-daro et Harappa. D'autres sites ont été découverts et étudiés dans une vaste zone partant des contreforts de l'Himalaya à l'est du Pendjab au nord de l'Inde, jusqu'à Gujarat au sud, et au Baloutchistan à l'ouest.

Histoire de la découverte
Le site de la ville antique d'Harappa a été endommagé en 1857, sous la domination britannique, les briques de ses ruines étant utilisées comme ballast lors de la construction de la ligne de chemin de fer Lahore – Multan, par la compagnie Sind and Punjab Railway. Un nombre important d'artéfacts y ont néanmoins déjà été trouvé.
Alexander Cunningham y fait brièvement des fouilles en 1872-1873. Il publie la première reproduction d'un sceau en 1875 dans Report for the Year 1872-3 of the Archaeological Survey of India.

Les premières fouilles importantes sont réalisées par Rai Bahadur Daya Ram Sahni en 1920. Son travail permet de faire découvrir l'existence de la civilisation de l'Indus.
Une dizaine d'années plus tard, Madho Sarup Vats, membre du Archaeological Survey of India, reprend les fouilles, en particulier dans la zone des greniers, dont il publie les résultats en 1940. D'autres archéologues continuent les fouilles dans les années 1930. En 1946, Sir Mortimer Wheeler fouille les murs des pseudos fortifications.

Après l'indépendance, en 1966, Mohammed Rafique Mughal, commandité par le Archaeological Survey of India, fouille également Harappa. En 1986, de premières fouilles multidisciplinaires sont lancées par le projet archéologique Harappa (HARP), sous la direction de George F. Dales et Jonathan Mark Kenoyer.

La plus grande partie du site n'a toutefois toujours pas fait l'objet de fouilles.
En 2005, la construction d'un parc d'attractions a été abandonnée lorsque les ouvriers ont découvert de nombreux artéfacts dès les premières étapes des travaux. Un plaidoyer de l'archéologue pakistanais Ahmad Hasan Dani  au ministère de la Culture a entraîné une remise en état du site.


Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source de base : Wikipedia soumis à évolution intéractive.
Proposer une modification ou un complément d'information ? suivez notre formulaire : (en cours)

Back to top